Luttes interprofessionnelles

10 mesures d'urgence de la CGT pour les salaires et le pouvoir d'achat

Manifestation le 29 septembre

Malgré une actualité qui peut paraître morose ou mortifère, le monde du travail se mobilise quasi quotidiennement car la colère et les revendications ne manquent pas. Ce n’est pas les résultats des récentes élections législatives et la nomination du nouveau gouvernement qui sont aujourd’hui la promesse de lendemains qui chantent.

Plus que jamais dans une France marquée à droite voire très à droite la CGT a un rôle moteur à jouer, qu’elle ne pourra jouer seule. L’unité que nous arriverons à construire autour de sujets majeurs pour le monde du travail tels que les salaires ou encore les retraites sera déterminante. Dans un contexte inflationniste très important, qui a débuté non pas avec la guerre en Ukraine, mais à la fin du 1er semestre 2021, remplir le réfrigérateur, accéder à la culture, partir en vacances devient en effet de plus en plus difficile pour bon nombre de travailleuses et travailleurs.

La CGT réclame une réelle réflexion autour des salaires, et non pas un saupoudrage de mesurettes cache misère.

En cette rentrée haute en tensions sociales, la CGT appelle à la mobilisation le 29 septembre prochain à travers toute la France.

Retrouvez les 10 mesures d'urgence pour les salaires et le pouvoir d'achat en suivant ce lien.

1er Mai 2022 : agir pour le progrès social et la paix!

La CGT appelle l’ensemble du monde du travail, chaque salarié, privé d’emploi, retraité ou étudiant à se mobiliser largement le 1er mai prochain à l’occasion des manifestations et rassemblements qui seront organisés partout en France. À cette occasion, nous porterons l’exigence du progrès social, dans une société soucieuse de l’avenir de la planète et d’un monde de paix.

Parce qu’il n’y a pas de progrès social possible sans l’assurance d’un avenir durable pour la planète, il n’y aura pas non plus de combat contre la « fin du monde » sans se préoccuper dans le même temps de la « fin du mois ». L’heure est bien à la reconnaissance de la valeur « travail », à la juste rémunération de celui-ci et de notre système solidaire de protection sociale par le salaire brut. Toute augmentation du salaire net par l’abaissement des cotisations sociales est à combattre, car c’est l’ensemble de notre protection sociale qui s’en trouverait fragilisée (retraite, assurance chômage, santé).

Agir et se mobiliser ce 1er mai, c’est porter l’exigence sociale et environnementale au cœur des politiques publiques à mettre en œuvre. C’est agir pour notre système de protection sociale, gagner le retour à une retraite à taux plein à 60 ans et avant pour les métiers pénibles, c’est gagner un Smic à 2000 € brut et l’augmentation des salaires et des pensions en proportion... Bref, c’est agir tant en direction du gouvernement que du patronat pour gagner un monde de progrès social et de paix !

1er mai 2022 Plus que jamais mobilisé-es pour nos revendications - FSETUD

Pour mieux vivre des fruits de son travail dans un environnement durable et un monde de paix, le 1er mai 2022, mobilisons-nous !

Lire le tract intersyndical du Puy de Dôme.

Lire le tract confédéral CGT.

Télécharger l'affiche de l'intersyndicale du Puy de Dôme.

08 mars : en grève pour l’égalité dans tous les lieux de travail !

Le 8 mars, ce n’est pas la Saint Valentin ou la fête des mères, c’est la journée internationale de lutte pour les droits des femmes, le moment de se mobiliser pour gagner enfin l’égalité. Et c’est indispensable parce que nous en sommes très loin, notamment au travail: les femmes gagnent en moyenne toujours 28,7 % de salaire en moins. Chaque jour, c’est comme si nous arrêtions d’être payées à 15h40. Le 8 mars, à quelques semaines de l’élection présidentielle, nous voulons une déferlante pour l’égalité. Nous voulons montrer à tou·te·s les candidat·e·s que nous ne lâcherons rien, dans la rue comme dans les urnes.

Partout dans le monde, les femmes se mobilisent et de plus en plus d’hommes refusent d’être enfermés dans des rôles stéréotypés et aspirent à sortir des rapports de domination. Le 8 mars, syndicats et associations féministes appellent à une grève féministe pour exiger l’égalité, au travail comme dans la vie.

Le 8 mars, faisons grève, manifestons, débrayons à 15h40 ou 2 heures avant la fin de la journée pour dénoncer les inégalités salariales!

Rendez-vous 15h40 Place de Jaude.

Lire le tract intersyndicale

Pour l'augmentation des salaires : en grève et en manifestation le 17 mars 2022

bandeau augmenter les salaires maintenant

Nouvelle journée de grève et de manifestations interprofessionnelles le 17 mars.

Le 27 janvier dernier, plus de 170 manifestations portaient la revendication d'une augmentation des salaires et des pensions, à l'appel des organisations syndicales CGT, FSU, Solidaires et des organisations de jeunesse FIDL, MNL, UNEF et VL.

L'UNSA se joint à elles pour appeler à une nouvelle journée de grève et de manifestations interprofessionnelles le 17 mars.

Dans l'intervalle, ces organisations soutiennent les nombreuses mobilisations qui ont lieu dans les entreprises ou le secteur public.

  • L'inflation a atteint 2,8% en décembre 2021.
  •  
  • Carburant, électricité, gaz... Le prix de l'énergie à augmenté de 18,6 %.
  •  
  • Les produits alimentaires de première nécessité ont également vu leur coût augmenter de manière importante.

Une récente étude de l'ONG Oxfam a mis des chiffres sur cette explosion des inégalités.

En France, la fortune des milliardaires a augmenté de 86 % depuis le début de la pandémie, tandis que, dans le même temps, 4 millions de personnes supplémentaires se sont retrouvées en situation de vulnérabilité.

Sous la présidence d'Emmanuel Macron, les 1% les plus riches ont vu leur niveau de vie augmenter de 2,8% en moyenne, quand les 5% des ménages les plus modestes ont perdu jusqu’à 0,5% de leur pouvoir d’achat.

Pour faire face à l'augmentation du coût de la vie, la CGT défend une augmentation générale des salaires dans le secteur privé et des traitements dans la fonction publique, en commençant par les plus bas salaires.

Il faut également augmenter les montants des bourses destinées aux étudiants et les pensions que touchent les retraités.

Lire le tract intersyndical départemental

27 janvier : toutes et tous mobilisé-e-s pour nos salaires

Avec la flambée des prix de l’énergie, l’inflation est passée au-dessus des 2 % il y a quelques semaines. Cette poussée attise les craintes du patronat : des revalorisations salariales nous feraient tomber dans la spirale inflationniste ! 
 
Les hausses de salaires ne peuvent expliquer la reprise de l’inflation cette année. Mais les pointer comme une éventuelle source de l’inflation permet de ne pas remettre en cause la captation des richesses par les actionnaires et de préconiser des solutions d’évitement aux revalorisations ( prime d’activité, intéressement ou participation).
 
Pour répondre au pouvoir d’achat, la solution, c’est d’abord de permettre aux salariés de faire face aux hausses de prix et de mieux consommer, en revalorisant les salaires au-dessus des prix. Favoriser le pouvoir d’achat des ménages stimulerait la consommation et offrirait des débouchés aux entreprises. Par la même occasion, cela remplirait les caisses de l’Etat et réduirait les déficits publics. L’économie du pays ne pâtirait donc pas d’une inflation salariale modérée autour des 5%. Aussi, le «risque» de voir progresser l’inflation ne saurait être un argument valable pour refuser les augmentations des salaires et les prestations sociales !
 
C'est pourquoi la Cgt du Puy de Dôme pense qu'Il est urgent et indispensable d’agir toutes et tous ensemble, par la grève et les manifestations, pour l’augmentation immédiate de tous les salaires du privé comme du public, des allocations pour les jeunes en formation et en recherche d’emploi, ainsi que d’améliorer les pensions des retraité-e-s.
 
Rendez-vous jeudi 27 janvier 2022 à 10h00 Place des Luttes (ancienne Place des Carmes) pour faire entendre nos revendications. 
 
image.png
 
 
 
 
image.png