Luttes interprofessionnelles

Le ferroviaire, c’est l’avenir !

Communiqué des fédérations de Cheminots, de la Métallurgie, du Transport et l’Union Interfédérale des Transports CGT, le 15 septembre 2016

Il est urgent de stopper le jeu de poker menteur qui se joue entre le Gouvernement, la Direction d’ALSTOM et les dirigeants des entreprises publiques SNCF et RATP.

Le gouvernement fait mine de découvrir un dossier qui est sur sa table depuis des mois. Nos organisations syndicales n’ont cessé d’alerter les pouvoirs publics sur les conséquences des politiques d’austérité conduites dans le transport public sur l’avenir de la branche industrielle ferroviaire de notre pays. C’est bien le désengagement financier de l’État sur les infrastructures ferroviaires et l’absence de courage politique du gouvernement en matière de transports qui ont conduit à la situation que vivent les salariés d’ALSTOM, mais aussi les cheminots et les traminots.

Lire la suite : Le ferroviaire, c’est l’avenir !

Loi Travail : La loi ne rentrera pas dans les entreprises

Montreuil, jeudi 15 septembre 2016

La CGT demande plus que jamais l’abrogation de la loi Travail. Recours juridiques au niveau national et international, mobilisations dans les entreprises font parties des moyens d’action. Voici, au cœur de la manifestation parisienne du 15 septembre 2016, des exemples, comme chez Alstom, PSA Peugeot Citroën, ou encore chez les sous-traitants des Aéroports de Paris, où les salariés se mobilisent pour que la loi ne soit pas appliquée.

Sur tout le territoire, ce sont plus de 110 manifestations et rassemblements qui se sont déroulés à l’appel des 7 organisations mobilisées pour continuer de dire non à la loi travail.

Malgré les mesures de sécurité draconiennes imposées par des préfectures pour pouvoir se rendre sur certains lieux de manifestation, plus de 170 000 salariés ont bravé les interdits et battu le pavé pour la 14ème fois.

A l’image du CNE-CPE, rien n’est gravé dans le marbre. Ce qui a été validé peut être annulé.

 

Air France : Stop à l’acharnement ! Relaxe pour nos 16 camarades

Roissy, septembre 2016

Les 27 et 28 septembres prochains, 16 salariés d’Air France se présenteront devant le tribunal de grande instance de Bobigny. 11 seront jugés pour avoir force l’ouverture de la grille du siège et 5 (déjà licenciés) concernant « l’affaire » dite de la chemise.

Depuis le 05 octobre 2015, aucune preuve de culpabilité n’a été apportée par la direction d’Air France : entretiens disciplinaires pour la forme, licenciement refusé par l’inspection du travail de notre camarade Vincent, fourniture de vidéos au directeur régional du travail qui démontrent son innocence.

Pour autant près d’un an après la manifestation du 05 Octobre 2015, l’acharnement continue : contestation de la décision de l’inspection du travail, recours gracieux refusé, etc.

Nous ne sommes pas dupes ! Le gouvernement et la direction d’Air France sont complices pour mener la même politique ultra libérale et criminaliser toute forme  de résistance sociale. Ils veulent des salarié-e-s dociles qui acceptent leur sort avec résignation y compris face à des menaces de licenciements massifs au profit du capital.

Lire la suite : Air France : Stop à l’acharnement ! Relaxe pour nos 16 camarades

En lutte, pour l'abrogation de la loi travail !!

Communiqué de l’Union Départementale CGT 63

L’Union Départementale CGT du Puy de Dôme appelle tous les salarié-e-s, retraité-e-s et privé-e-s d’emploi à la mobilisation, par la grève et la participation à la manifestation interprofessionnelle, jeudi 15 septembre 2016. La manifestation unitaire CGT, FO, Solidaires, FSU et UNEF partira à 10h, place du 1er Mai à Clermont-Fd.

L’engagement massif de toutes et tous est indispensable. Ce rendez-vous ne sera pas le dernier. Construisons la mobilisation dans nos entreprises pour donner de la force à la suite du mouvement, jusqu'à l'abrogation de la loi El Khomri !

Lire la suite : En lutte, pour l'abrogation de la loi travail !!

Communiqué de la CGT et de l’Union départementale de la Loire, suite au rendu de jugement de Martin du 6 septembre 2016

Montreuil, le 7 septembre 2016

Mardi 6 septembre, notre Camarade Martin, a été reconnu coupable par le tribunal correctionnel de Saint-Etienne d’avoir blessé, à lui seul, lors d’une manifestation contre la loi travail, 7 policiers casqués avec boucliers et matraques en main.

On croit rêver !

Le verdict est tombé, 8 mois de prison avec sursis et 3850 euros d’indemnités à verser aux 7 policiers. C’est un jugement inique !

Lire la suite : Communiqué de la CGT et de l’Union départementale de la Loire, suite au rendu de jugement de...