VICTOIRE DES (ex) SALARIES DE LUXFER POUR LA RELANCE INDUSTRIELLE ET POUR L’EMPLOI

Dans cette période et en ce début d’année 2022, l’annonce de la victoire des (ex) salariés de LUXFER est une sacrée bouffée d’oxygène, d’espoir et un sacré point d’appui pour toutes celles et tous ceux qui luttent pour préserver leur outil de travail, leurs compétences, leur emploi, pour relancer une véritable stratégie industrielle, des filières d’avenir et des services publics afin de répondre à l’urgence sociale et climatique. Nous pensons particulièrement aux travailleurs de FERROPEM, de la SAM, d’UGITECH, d’ARKEMA et tant d’autres….

Cette victoire, leur victoire représente une lutte emblématique contre le capital, pour faire triompher un projet industriel au service de l’intérêt général, avec la reconstruction d’une usine de production métallurgique 4.0 , le maintien de leurs savoir-faire, le développement de leurs compétences et la relance de l’emploi en proximité, sur le territoire de Cébazat, dans le Puy de Dôme.

C'est une immense victoire pour toutes celles et de tous ceux qui ont cru à ce projet d’avenir et qui jour après jour, ensemble, sans jamais rien lâcher ont convaincu l’Etat, la région, la Métropole de Clermont de s’engager et d’investir dans la relance industrielle, le travail et l’emploi !

C’est ainsi qu’une page se tourne pour les ancien-ne-s salarié-e-s de Luxfer et qu’un nouveau combat démarre : recréer une activité pérenne sur le territoire Puy-de-Domois et autant d’emplois que ceux qui ont disparu avec la fermeture de Luxfer Gerzat.

"Les seuls combats perdus d’avance sont ceux que l’on ne mène pas"

Cette victoire est l’aboutissement de trois années de luttes acharnées bercées par des moments de joies, de doutes, de fraternités, de solidarités, de combats et de vies !

Axel Peronczyk et l’ensemble des ancien-ne-s salarié-e-s de l’usine Luxfer peuvent être fiers de cet aboutissement victorieux qui est le fruit de leurs convictions, de leur force de travail, de leur acharnement, des valeurs qui les animent et qui nous animent toutes et tous dans notre militantisme CGT. Croisons les doigts pour que cette victoire soit le début d’un enchaînement de conquêtes de nouveaux droits dans l’ensemble des professions, dans l’ensemble des luttes professionnelles et interprofessionnelles. Soyons plus que jamais fiers de porter notre organisation CGT et ses valeurs. Les anciens salarié-e-s de Luxfer nous montrent la voie : la lutte paie!

Longue vie aux “Forges de Gerzat”, vive les luttes et vive la CGT.

IMG_7399.HEIC Urgence Sanitaire : Il faut nationaliser Luxfer-Gerzat et Famar-Lyon – Par  Eric Juillot 

Lire le communique de presse du syndicat CGT des (ex) salariés de Luxfer

Lire le communiqué de presse de l’UD CGT 63, de l’USTM 63, de la région métaux et du comité régional

Le communiqué de presse public des décideurs après signature de leur engagement en préfecture de Clermont-Ferrand

Retrouvez l’interview d’Axel Peronczyk, représentant syndical CGT des anciens salariés de Luxfer sur YouTube : ICI ou Facebook : ICI

Premiers articles de presse :

L’humanité :

https://www.humanite.fr/social-eco/luxfer/oxygene-medical-lactivite-des-ex-luxfer-trouve-preneur-733770

L’usine nouvelle :

https://www.usinenouvelle.com/article/une-usine-a-100-millions-d-euros-pour-re-fabriquer-des-bouteilles-d-oxygene-medical-en-france.N1174537?fbclid=IwAR34-96nzWk7IYiE21pgokPSs1w7AdSHxqz5rhiujlNWF1JUjBaKZ8h4L8E

L’infodurable :

https://www.linfodurable.fr/le-groupe-europlasma-reprend-les-activites-de-luxfer-dans-le-puy-de-dome-30286?fbclid=IwAR3MeKbRdi-nY_WPEKoYWM72kgTMSqOTVLoH1ODcMG8O2ShsWVarw0yd9Hs

La Montagne :

https://www.lamontagne.fr/clermont-ferrand-63000/actualites/la-reprise-des-activites-de-luxfer-se-fera-bien-a-cebazat-puy-de-dome_14070261/?fbclid=IwAR0vYZeEWdRb204z5tWwxmY40TcJkdSoVUs4zr1f-F3yadYigGATdt0AobA

Libération :

https://www.liberation.fr/economie/social/le-groupe-europlasma-reprend-les-activites-de-luxfer-dans-le-puy-de-dome-20220107_Z6RI6IHOSFGRNNMPERJNN72DGA/?outputType=amp&fbclid=IwAR1Ka5Y7iHbe4vkU3QBTPmE6I8nJWWe9yjWVR52uTvkFW52JJvPbY2YLgBg

Le Figaro :

https://amp.lefigaro.fr/societes/bouteilles-d-oxygene-luxfer-renait-de-ses-cendres-20220107?fbclid=IwAR0YC98qh7hNspb7Jm5JDPEXBhuJpk4zKVp7CtQyv2blVryuCREmdbYIYi8

Radioscoop :

https://www.radioscoop.com/infos/gerzat-un-accord-trouve-pour-la-reprise-de-luxfer_233887?fbclid=IwAR1LM75tOVRo2ESPZTTsbkcEvQp4caT7EUt0dFoQYMJUjfeqLyoTEEKvmYw

Notre temps :

https://www.notretemps.com/depeches/le-groupe-europlasma-reprend-les-activites-de-luxfer-dans-le-puy-de-dome-44128?fbclid=IwAR1b2T7Xhf5YpHv9IpvXXkLlZgKDThSFP-xNufLec3GuI3URdgEMTpTo64Y

France 3 Région :

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/puy-de-dome/clermont-ferrand/luxer-un-accord-trouve-pour-la-reprise-de-l-usine-pres-de-clermont-ferrand-2407414.html?fbclid=IwAR112tXDW1uqhE7E1i8RYnPx_Suz6rcqhLq9kI2xLBpR2cGHHdkzMi1IAU4

France Bleu :

https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/auvergne-luxfer-et-europlasma-1641562497?fbclid=IwAR0_pVqSHJaE9nn8Ojo4-URIrNyHgpN7uYpFEO3LPdiC6Xfntcyfb6pvB7E

Les Echos :

https://www.lesechos.fr/pme-regions/auvergne-rhone-alpes/oxygene-medical-le-girondin-europlasma-va-relancer-lactivite-de-lex-luxfer-1377663

7 jours à Clermont

https://www.7joursaclermont.fr/luxfer-la-tenacite-a-fini-par-payer/

Le Semeur Hebdo

http://www.semeur.com/social-la-metropole-et-le-groupe-eurplasma-maintiennent-le-projet-de-reprise-de-luxfer/

 

URGENT : Soutien aux salarié-e-s de Dachser

Les salarié-e-s de la plateforme du transporteur Dachser installée à Combronde, zone de l'Aize, entament ce mercredi 13 octobre 2021 leur 4ème semaine de grève.
 
A ce jour, la direction reste sourde et n'instaure pas de négociations autour des revendications légitimes des salarié-e-s. Pire, elle fait passer le message aux salarié-e-s non-grévistes qu'à la reprise du travail, des sanctions pourraient être prises à l'encontre de celles et ceux qui luttent actuellement pour une reconnaissance de leurs métiers, pour leurs salaires et pour l'amélioration de leurs conditions de travail.
 
Des élu-e-s politiques sont venu-e-s apporter soutien et ont tenté de prendre contact avec la direction locale qui n'a su répondre en retour qu'ils/elles se contentent de faire de la politique et qu'ils/elles évitent de mettre le nez dans leurs affaires. 
 
Cette attitude est une honte lorsqu'on sait que c'est bien l'argent public qui a financé une partie de la construction de la plateforme et son agrandissement récent. 
 
Un tel mépris envers la république et les travailleuses et travailleurs de la plateforme est inacceptable. 
 
La Commission Exécutive de l'UD Cgt 63, réunie le 12 octobre, a décidé d'organiser un nouveau temps fort pour soutenir les salarié-e-s déterminé-e-s à reprendre le travail la tête haute en obligeant la direction de la plateforme à ouvrir la table des négociations.
 
Les camarades du syndicat CGT Michelin seront à leurs côtés pour leur offrir un repas fraternel jeudi 14 octobre à partir de 11h30. La CE de l'UD Cgt 63 appelle l'ensemble des militants CGT disponibles à participer à ce repas pour montrer à la direction locale que toute la CGT du Puy de Dôme est solidaire de leur combat.
 
A cette occasion, une conférence de presse sera conviée devant les portes de la plateforme pour donner de la visibilité aux salarié-e-s et pour dénoncer publiquement les agissements des dirigeants locaux.
 
Soyons nombreuses et nombreux à montrer la solidarité qui anime notre organisation.
 
Pour des questions logistiques, merci de contacter le syndicat CGT Michelin à cette adresse cgt.michelin@wanadoo.fr pour que tout le monde mange à sa faim.
 
Vous pouvez également envoyer une motion de soutien aux salarié-e-s Dachser ou leur faire parvenir un don à cette adresse : Syndicat CGT des transports 63 - Maison du Peuple, Place de la Liberté - 63000 CLERMONT-FERRAND (merci d'indiquer au dos du chèque qu'il s'agit bien d'un don pour la mobilisation DACHSER. Le syndicat transmettra les dons aux camarades en lutte).
 
CGT63-affiche63.jpg

#TractUSTM63 Jeudi 25 novembre 2021 Toutes et tous en grève

 

#TractUSTM63 Jeudi 25 novembre 2021 Toutes et tous en grève
Contre la casse de notre convention, notre prime d’ancienneté et nos acquis.
 
Les « négociations » de la convention collective nationale de la métallurgie à la sauce du patronat sont sur le point de se terminer, place maintenant à la négociation ou pas avec les organisations syndicales dans les territoires.
La première réunion avec UIMM programmée pour l’Auvergne est le 29 Octobre. Ensuite, les patrons des entreprises de la métallurgie auront deux ans pour laminer les acquis des salarié.e.s (janvier 2022/janvier 2024) en mettant en place cette nouvelle convention.
 
SANS UNE RÉACTION FORTE DES MÉTALLOS, DES PETITES, MOYENNES ET GROSSES ENTREPRISES NOUS VERRONS DISPARAÎTRE, ce ne sont pas des hypothèses, ou des risques, ou tout autre supposition, c’est ce qu’il va arriver : DISPARITIONS DES CLASSIFICATIONS, ÉVOLUTIONS AUTOMATIQUES DE CARRIÈRE, RECONNAISSANCE DE NOS DIPLÔMES, PARTIE DE NOTRE PRIME ANCIENNETÉ et DE NOS JOURS D'ANCIENNETÉ ETC
 
 

Pétition pour une Convention Collective de haut niveau

L’UIMM compte revoir tout le dispositif conventionnel pour les droits des travailleurs de la métallurgie. Ces conquis sont aujourd’hui en grand danger !

  • Pour une Convention Collective Nationale améliorant les droits actuels territoriaux.
  • Contre le recul social et en particulier la casse des classifications, des 35 heures, du statut Cadre, des primes d’ancienneté, de nuit, de panier, d’équipe…

Signez et faites signer massivement la pétition en ligne :  cliquer ICI

Version à imprimer et télécharger en cliquant sur le lien

écoutez un témoignage : la CGT LISI CREUZET MARMANDE, secteur aéronautique, s’est fortement impliquée dans la réussite de notre pétition avec un résultat remarquable… et remarqué : la moitié des salariés a déjà signé en une journée de déploiement ! 2 minutes à écouter…

Sur Youtube : https://youtu.be/FWocS0Vyrt8

Sur Facebook : https://fb.watch/4Jooj5jSEA/

image.png

Motion de soutien aux camarades de Dachser Combronde

Les salarié-e-s de l'usine DACHSER située zone de l'Aize à Combronde ont entamé une grève illimitée depuis le mercredi 22 septembre 2021.

A ce jour, leur direction locale reste sourde à l'ouverture de négociations sur leurs légitimes revendications. Le dialogue est rompu alors que les représentant-e-s CGT du personnel du site de Combronde alertent depuis plusieurs mois maintenant la direction sur la dégradation de leurs conditions de travail et la reconnaissance de leurs métiers.

Les salarié-e-s de cette entreprise ont besoin du soutien et de la solidarité de toute la CGT du Puy de Dôme.

Lire la motion de soutien de l'Union Départementale CGT du Puy de Dôme

Ils auront également besoin d'un soutien financier pour les aider à tenir dans cette lutte qui s'annonce d'ores et déjà longue et difficile. Vous pouvez transmettre un don au syndicat CGT des transports 63 à cette adresse : Syndicat CGT des transports 63 - Maison du Peuple, Place de la Liberté - 63000 CLERMONT-FERRAND (merci d'indiquer au dos du chèque qu'il s'agit bien d'un don pour la mobilisation DACHSER. Le syndicat transmettra les dons aux camarades en lutte).

Décision de la ministre du travail du 28 juin

Après l’échec en CSE le 23 Octobre 2020, après la décision de l’inspection du travail du 30 Décembre 2020 de ne pas licencier notre secrétaire, c’est une nouvelle décision favorable au maintien
dans l’emploi de notre secrétaire général qui vient de tomber le 28 Juin 2021.
A l’issue d’une enquête approfondie et d’un examen détaillé, dans une affaire montée de toutes pièces par des dirigeants prêts à tout pour salir notre organisation syndicale et son secrétaire, Madame la ministre du travail vient de confirmer la décision de l’inspection du travail de ne pas licencier Christian LACOSTE.

Dans cette affaire très politisée, la direction de Constellium a attaqué malhonnêtement, l’homme, le secrétaire du syndicat et tout ce qu’il représente : c’est intolérable.
Elle s’est attaquée au syndicalisme de classes, ce syndicalisme au service de l’ensemble des salarié.es de l’usine. Ce syndicalisme qui ne cautionne pas, y compris sous prétexte de la pandémie, « de la qualité de vie au travail », « du prenez soin les uns des autres », les PSE déguisés et les pertes d’emplois, les baisses de salaire, les réorganisations négatives pour le personnel, les baisses de forfaits et tout le reste.

Lire le tract du syndicat CGT Constellium

PSE Aurilis Flauraud : les salariés en grève !

La direction de AURILIS FLAURAUD projette de mettre en PSE sur l'ensemble de ses sites en FRANCE. Un appel à la grève illimité est lancé à l'ensemble des salariés de l'entreprise. Plusieurs rassemblements sont organisés le mercredi 21 avril sur l'ensemble des sites Flauraud.
 
A Clermont Ferrand, rendez vous est donné de 6h à 20h30 devant le siège social de la société, 14 -22 rue Pierre Boulanger 63017 Clermont-Ferrand.
 
 

Rassemblement des salarié-es de l'Adapei le 12 février 2021

Après un mois de grève au sein des établissements de l’Adapei 63, une première matinée de négociation a enfin eu lieu ce lundi 8 février. Une nouvelle journée de négociation se tiendra ce vendredi 12 février.

Les organisations syndicales CGT - CFDT - FO de l'Adapei appellent à un nouveau rassemblement des salarié-es à partir de 10h00 devant le siège social au 104 rue de l'Oradou.

 

[Culture en danger] Assemblée générale jeudi 4 mars 13h30 | Salle Boris Vian

Jeudi 4 mars | 13h30 | Salle Boris Vian
(Maison de la Culture, Clermont-Ferrand)
Assemblée générale de la Culture en danger
(dans le respect des contraintes sanitaires, en accord avec la Mairie de Clermont-Ferrand)

Le 4 mars, à l'appel de la Fédération Nationale des Syndicats du Spectacle, du Cinéma, de l’Audiovisuel et de l’Action Culturelle CGT,  le triste anniversaire de l'interdiction des rassemblements culturels de plus de 5000 personnes, interdits depuis un an jour pour jour sera célébré partout en France (lire le communiqué).
 
À cette occasion, nous organisons localement une Assemblée Générale de la Culture, à l'attention de tous les professionnels employeurs et acteurs du milieu culturel auvergnat.
Ce sera l'occasion de se retrouver notamment pour : faire le point sur les nouvelles informations, exprimer nos revendications, partager nos expériences et organiser la suite du mouvement.
Les élus et représentants de toutes les structures publiques (DRAC, région, département, communautés de communes, communes...) seront conviés et amenés à s'exprimer publiquement sur la situation (lire l'invitation et lettre aux élus).
À l'issue de notre Assemblée Générale, nous distribuerons des banderoles revendicatives (réalisées par nos soins, voir photo) à afficher dans les lieux de culture visibles et/ou symboliques. D'ici là, il faut donc que chacun entre en contact avec des lieux potentiels sur son territoire. Pour plus de coordination, n'hésitez pas à faire part de vos avancées par retour de mail.
 
Soyons nombreux pour faire entendre notre exaspération et aussi pour se redonner de la force en ces temps difficiles.
Quel que soit notre cas individuel, faisons preuve de solidarité car la situation actuelle creuse d'inexorables inégalités au sein de notre secteur comme des autres !
Seul un mouvement massif et populaire pourra changer la donne. Transformons notre désespérance individuelle en colère unitaire !


CGT SPECTACLE AUVERGNE
LOGO-CSD63 (1).jpgCoordination Syndicale Départementale des services publics

COLLECTIF CULTURE EN DANGER 63


-------------------------------
Prochains rendez-vous à organiser dès maintenant :
 
Samedi 6 mars | Clermont-Ferrand
Manifestation convergente
 
Samedi 20 mars & dimanche 21 mars | Clermont-Ferrand
Festival impromptu de la Culture en colère

Lettre de mission sur l’année blanche d’André Gauron (en pièce jointe) ou  : https://www.calameo.com/cgt_spectacle/read/0043197475981e1fd6413

Déjà 35 000 signataires, on continue !

Vous êtes déjà près de 35 000 à avoir signé la pétition depuis la semaine dernière.

Prochaine étape : 45 000 signataires !

 

Le CSEC d’EDF vous remercie d’avoir signé la pétition appelant le gouvernement à renoncer au projet « Hercule ».

Vous êtes un peu plus nombreux chaque jour. La mobilisation est montante, et c’est grâce à vous.

Parce que l’énergie est un bien commun et qu’elle est l’affaire de tou.te.s, défendons la, ensemble.

Pour que la dynamique continue, nous vous invitons à partager et faire signer la pétition autour de vous !

Les conséquences de la privatisation de l’énergie seront sans retour. Nous en appelons donc non seulement à l’arrêt du projet, mais aussi à la refonte totale du secteur de l’énergie.

Le déploiement d'une commission parlementaire sur ces deux décennies de déréglementation s’avère nécessaire afin de repenser, de façon co-construite, le secteur énergétique, public, de demain.

Tous ensemble, engageons-nous à défendre le service public de l’énergie, notre bien commun.

Merci pour votre engagement, retrouvons-nous sur les réseaux sociaux ainsi que le 10 février pour la journée de mobilisation.

 

Le CSEC d’EDF