SYNDICAT CGT CONSTELLIUM : VICTOIRE !

Ce 16 novembre 2021 restera marquée par le goût de la victoire et de la justice rendue à l’égard de Christian LACOSTE, Secrétaire du syndicat CGT de CONSTELLIUM et des 2 salariés mis en examen pour harcèlement physique et morale.

Ainsi, nous avons été informés de la décision du parquet de se désister du renvoi devant la Cour d’Appel de RIOM, concernant notre camarade Christian et des deux salariés.

Après huit années de procédure, c’est une très bonne nouvelle qui vient de tomber : Un véritable soulagement, la fin de l’acharnement pour trois ouvriers, leurs familles et proches, qui dans cette affaire, seront marqués à vie…

La relaxe totale du syndicat CGT CONSTELLIUM, de son Secrétaire et des 2 salariés est donc entérinée. La justice est enfin rendue !

Malheureusement cette nouvelle décision ne ramènera pas les six salariés disparus tragiquement et trop jeunes entre 2011 et 2015. A CET INSTANT, NOUS AVONS UNE PENSEE POUR EUX ET LEURS FAMILLES, NOUS NE LES OUBLIERONS JAMAIS.

Mais le combat continue !

La CGT va poursuivre son combat syndical et juridique afin que les véritables responsables comparaissent devant les tribunaux, soient jugés et punis en mémoire aux victimes du travail et pour que ces stratégies de management qui mettent en péril le travail de qualité et la santé des travailleurs soient bannies de nos entreprises, chez CONSTELLIUM comme partout ailleurs.

Cette belle victoire nous la devons à la mobilisation sans relâche des camarades du syndicat CGT de CONSTELLIUM avec le soutien permanent de toutes les structures de la CGT : USTM, UL et UD du Puy de Dôme, Région et Fédération des Métaux, Confédération, Comité Régional AURA , ses UD et ses professions, ainsi que le professionnalisme et à la disponibilité, dans la durée, de l’avocat du syndicat et du conseil juridique CGT.

Lire le tract du syndicat CGT Constellium

Soutien Christian LACOSTE le 17 NOVEMBRE

L'Union Départementale CGT du puy de Dôme appelle une nouvelle fois l'ensemble de ses militant-e-s à venir soutenir le Secrétaire général du syndicat CGT Constellium convoqué à la Cour d'appel de Riom le 17 novembre à partir de 12h00.

Le 17 novembre ce n'est pas notre camarade Christian LACOSTE qui est convoqué au tribunal de Riom… Mais toute la CGT du Puy de Dôme !

image.png

L'Union Départementale CGT du Puy de Dôme vous informe qu'à cette occasion, un rassemblement de soutien sera organisé devant la cour d'appel de Riom à partir de 12H00 avec un casse-croûte fraternel. 
 
L'UD CGT 63 appelle l'ensemble des militant-e-s et salarié-e-s qui le souhaitent à se rendre à ce rassemblement pour soutenir Christian Lacoste dans cette nouvelle injustice.

Soutien à notre camarade Christian LACOSTE !

Stop à la criminalisation des militants CGT et de l’activité syndicale !

Notre camarade Christian LACOSTE subit depuis des années maintenant les attaques de sa direction.

Bien évidemment c’est le militant CGT engagé pour la défense des salariés et le développement et la pérennité de l’entreprise qui est visé. C’est pourquoi, le 22 mars nous devons répondre présent pour soutenir et être au côté de notre camarade. C’est dans ces moments-là que la valeur du mot fraternité prend tout son sens.

Le 22 mars, nous devons être mobilisés pour montrer que nous n’acceptons pas la remise en cause, par qui que ce soit, et encore moins quand c’est les patrons et que les libertés syndicale et d’expression sont attaquées.

Le 22 mars, nous devons être mobilisés pour que soit lavé l’honneur de notre camarade.

L'Union Départementale Cgt du Puy de Dôme appelle l'ensemble de ses syndicats et structures et leurs militant-es à venir soutenir notre camarade Christian LACOSTE, lors du rassemblement organisé le 22 mars 2021, à partir de 13h30, devant le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand.

Quand on attaque un militant de la CGT, on attaque toute la CGT !

Lire le tract du syndicat Cgt Constellium

Le Conseil des Prud’hommes de Clermont-Ferrand annule les sanctions pour faits de grève infligées aux cheminots par la SNCF !

L’ordonnance de référé rendu aujourd’hui 20 janvier 2015 est formelle : les cheminots ont usé normalement de leur droit de grève. Dès lors les sanctions infligées doivent être annulées.

Pour rappel, en juin dernier un mouvement revendicatif particulièrement bien suivi éclatait dans les transports ferroviaires. A l’appel de la CGT, les trains restaient à quai près de deux semaines consécutives.

A la suite du conflit, un esprit revanchard animait la SNCF qui sanctionnait une cinquantaine de salariés espérant ainsi casser toutes velléités syndicales futures de la part de son personnel.

Lire la suite : Le Conseil des Prud’hommes de Clermont-Ferrand annule les sanctions pour faits de grève infligées...

La SNCF convoquée devant les prud’hommes pour discrimination !

Communiqué de la DLAJ :
 
En juin dernier se déroulait un mouvement de grève particulièrement bien suivi dans les transports ferroviaires. A l’appel de la CGT, les trains restaient à quai près de deux semaines consécutives.
 
Dés le départ du mouvement, l’entreprise communiquait très négativement sur les conséquences du conflit pour les usagers sans jamais ouvrir de réelles négociations sur les revendications portées par ses agents.
 
A la suite de ce mouvement, un esprit revanchard animait la SNCF qui n’eut de cesse de sanctionner les principaux animateurs du conflit. Elle espérait casser toutes velléités revendicatives de la part de son personnel. Plusieurs dizaines d’entres eux font alors l’objet de sanctions disciplinaires et des contentieux prud’homaux sont en cours devant les juridictions auvergnates.
 
A Clermont-Ferrand, une quinzaine de cheminots ont attaqué leur employeur qui passera devant le Conseil des Prud’hommes. L’audience publique se déroulera le :
 
Jeudi 15 Janvier 2015 à Partir de 9 Heures