Urgence sociale et environnementale - Mobilisons-nous pour conquérir de nouveaux droits les 20, 24 et 27 septembre !

Pour la CGT, Les questions environnementales et sociales sont indissociables. Il ne peut y avoir de justice sociale sans justice écologique. La CGT milite pour le développement humain durable.
Lire le tract Confédéral d'appel à mobilisation les 20, 24 et 27 Septembre.

Toutes et tous en grève le 9 Mai 2019

 Résultat de recherche d'images pour "52ème congrès"

Déclaration de la Commission exécutive confédérale

 

La Commission exécutive confédérale a décidé aujourd’hui d’appeler à la mobilisation la plus large possible le 9 mai prochain.

Le gouvernement a décidé de faire subir à la Fonction publique le même choc qu’ont connu plusieurs services publics ces dernières années, sans pour autant montrer une quelconque efficacité : toujours moins de réponses aux besoins, toujours plus chers pour les usagers devenus clients. C’est à rebours des exigences exprimées dans les récents différents mouvements sociaux et des sondages actuels plébiscitant plus de services publics.

Emmanuel Macron avait jugé le statut de la Fonction publique inadapté durant sa campagne et prévu la suppression de 120 000 emplois. Il confirme ! Après la réforme du Code du travail, devenue référence sociale, il s’attaque maintenant à la Fonction publique et aux statuts des fonctionnaires. Salaire au mérite, gel du point d’indice, journée de carence, mobilité imposée… la transformation de la Fonction publique s’inscrit dans la poursuite de la construction d’une société de précarité et d’individualisme dans un monde du travail fragilisé.

Une nouvelle vision de la société, dématérialisée, déshumanisée, qui n’a pas été débattue entre citoyens et actuellement rejetée.

Toutes les organisations de la CGT sont donc invitées à s’emparer de cette journée d’action pour défendre et exiger des services publics modernisés, de qualité, prenant appui sur une fonction publique renforcée avec des agents bénéficiant d’un statut de haut niveau.

La question de l’avenir des services publics est donc posée en grand pour répondre aux besoins fondamentaux des citoyens, des travailleurs, du pays tout entier.

Les transformer, les affaiblir, c’est condamner à la paupérisation et à la désertification des pans entiers de notre territoire, c’est fragiliser nos concitoyens, notre économie, comme notre capacité à développer l’emploi. C’est surtout amputer par manque d’aménagement territorial nos potentiels industriels et productifs.

Emmanuel Macron veut conclure au sortir du grand débat qu’il y a un excès de dépenses publiques, et qu’il faut donc les réduire. L’opération s’annonce plus difficile à conduire que prévue, car c’est l’utilisation de l’argent qui est réellement posée et singulièrement la réponse aux besoins humains et écologiques.

Aujourd’hui, c’est principalement la spéculation et la flambée des dividendes qui sont alimentées, à l’exemple du CICE, qui est un vrai gaspillage d’argent public tant son inefficacité est démontrée en matière de création d’emploi.

La CGT milite pour un renforcement des moyens pour nos services publics, la fonction publique, et pour un statut général des fonctionnaires rénové et renforcé, garantissant leur indépendance et leur responsabilité, socle incontournable de l’égalité d’accès aux emplois publics. Cela garantit aux administrés neutralité et impartialité dans l’exercice des missions des agents, nous exigeons par conséquent le retrait du projet de loi dit de « transformation de la Fonction publique ».

Nous devons créer les conditions d’une grande mobilisation nationale unitaire et citoyenne ce 9 mai. Il est temps de revendiquer la réimplantation de nos services publics dans les territoires, et la mise en place d’une gestion démocratique.

Il est urgent d’exiger de nouveaux services publics (logement, alimentation, communication,  santé,  transport,  énergie…)  correspondant  aux  besoins   du XXIe siècle.

Nous pouvons nous appuyer sur les nouvelles technologies pour les référencer et les satisfaire, plutôt que pour déshumaniser et raréfier leur implantation

Défense, reconquête et développement des services publics !

Rien ne sera possible sans l’intervention et la mobilisation convergentes de toutes nos organisations.

 

Montreuil, le 16 avril 2019

Retrouvez l'ensemble des tracts et appel locaux et fédéraux dans le dossier compilé ci-dessous :

Dossier 9 Mai 2019

Appel des Jeunes à la grève pour le Climat, 15 mars 2019

10 jeunes venant de 10 villes différentes répondent à l’initiative de Greta Thunberg et lancent un appel à la grève pour le climat vendredi 15 mars 2019.

Collégien.ne.s, lycéen.ne.s, étudiant.e.s, nous appelons à faire grève pour le climat le 15 mars

Depuis des années notre planète vit une crise sans précédent. La biodiversité s’effondre, les catastrophes liées au climat sont de plus en plus nombreuses, des millions de personnes sont obligées de migrer vers d’autres territoires et dans le même temps la température atteint -48°C à Chicago et +49°C en Australie…. L’humanité court à sa perte. Depuis plus de 50 ans, les scientifiques alertent sur la catastrophe qui nous guette mais les puissants de ce monde, pouvoirs publics et multinationales, continuent leur course à la croissance, agissant comme si l’urgence climatique ne les concernait pas. Aujourd’hui nous assistons à ce qui s’annonce comme étant la sixième extinction de masse.

Lire la suite : Appel des Jeunes à la grève pour le Climat, 15 mars 2019

Grève nationale : les travailleurs méritent du respect !

Communiqué national Confédération Belge FGTB,

Les employeurs ne nous laissent pas le choix ! Ils nous mettent dans l’impossibilité de poursuivre les négociations en vue d’un accord interprofessionnel qui concerne l’augmentation de vos salaires et l’amélioration de vos conditions de travail. Impossible d’obtenir un accord juste et équilibré.

Outre une marge d’augmentation des salaires minimums, les employeurs souhaitent accroître la flexibilité alors qu’ils ont déjà obtenu une flexibilité démesurée au travers de l’adoption de la loi sur le travail faisable conclue sous ce gouvernement. Ils refusent de discuter des conditions des emplois fins de carrières ou des prépensions. L’augmentation des salaires minimums, « même pas en rêve ! ».

De son côté le Gouvernement Michel, nous enferme dans une discussion totalement injuste. En effet, ce gouvernement a modifié la loi sur l’évolution des salaires. Résultat ? La marge disponible n’est pas de 1,8 mais de 0,8 !

Une marge pour l’évolution des salaires scandaleuse d’à peine 0,8% ?

A l’heure où nos factures explosent et notre pouvoir d’achat ne cesse de diminuer ?

Lire la suite : Grève nationale : les travailleurs méritent du respect !

Pour répondre à l'urgence sociale, la CGT appelle à la grève le 5 février.

Toutes et tous ensemble, bloquons la production, faisons monter le rapport de forces.

Grève et manifestation, mardi 5 février 2019 - 10h place du 1er Mai - Clermont-Fd.

La Cgt appelle tou-te-s les salarié-e-s à se mettre en grève depuis leurs entreprises sur leurs revendications, en lien avec l'Urgence Sociale nationale.

L'UD CGT appelle les syndicats Cgt à mettre en place les conditions favorables à ces échanges indispensables à l'ancrage de la grève dans les établissements. La Confédération CGT appelle à une "Journée morte de l'économie".

Lire la suite : Pour répondre à l'urgence sociale, la CGT appelle à la grève le 5 février.

Ensemble pour gagner : le 5 février 2019 grève nationale de 24h

Déclaration du Comité Confédéral National CGT, Montreuil le 30 janvier 2019

Retrouvez les informations locales sur cette journée

Depuis de nombreux mois, les salarié-e-s, les retraité-e-s, les privé-e-s d’emploi et la jeunesse se mobilisent dans notre pays. Depuis la fin de l’année 2018, le mouvement dit des Gilets jaunes mobilise les attentions et révèle un regain de confiance en l’action collective.

La démultiplication des mobilisations s’oppose à la profonde injustice sociale et exige une autre répartition des richesses créées par le travail.

Cependant, plus le temps passe, plus le patronat et le gouvernement méprisent les revendications pour les détourner en détruisant les solidarités, plus les revendications sociales débordent.

Lire la suite : Ensemble pour gagner : le 5 février 2019 grève nationale de 24h

"GRAND DÉBAT NATIONAL" Le véritable débat, on va se le faire

Initiative Confédérale, Montreuil le 15 janvier 2019

Télécharger les documents pour diffusion dans vos structures

La prose du président des riches est en train d’arriver. 5 pages et 32 questions insipides plus tard, le message est clair : je vous ai écoutés mais ne comptez pas sur moi pour vous entendre. Pas de rétablissement de l’ISF, rien sur le pouvoir d’achat, les salaires, les pensions et minimas sociaux. Bref, rien sur les légitimes revendications qui font s’exprimer la colère depuis des mois, qu’elles soient portées par la CGT ou par le mouvement des gilets jaunes

Macron persiste et signe : j’ai un programme et je l’appliquerai. Et le « grand débat national » j’en fixe le cadre et les limites : fiscalité et dépenses publiques, organisations de l’État et des services publics, transition écologique, démocratie et citoyenneté… avec un cap : continuer à réduire la dépense publique et les services publics dont certains seraient dépassés et trop chers, ne pas revenir sur l’imposition des plus riches, la poursuite de la réorganisation de l’État et, là encore, des services publics pour, là aussi, faire des « économies », interroger la vie démocratique et la citoyenneté. Bref, c’est : « circulez y’a rien à voir », je garde le cap de l’austérité sans m’attaquer à l’argent et ceux qui le possèdent et le reste n’est pas discutable. L’exigence de justice sociale et fiscale exprimée fortement dans le pays est donc exclue de cette piteuse tentative d’enfumage.

Lire la suite : "GRAND DÉBAT NATIONAL" Le véritable débat, on va se le faire