Le 15 juin 2024 : pour la démocratie et la justice sociale, faire front contre l'extrême droite !

Les organisations syndicales CGT - CFDT - UNSA - FSU - Solidaires - Union Etudiante Auvergne - FedeA - UNEF Auvergne - USL 63 - SNL 63 se sont réunies le 12 juin et ont décidé d'un appel à manifester samedi 15 juin 2024 à partir de 11h00 Place Delille à Clermont-Ferrand : " Pour la démocratie et la justice sociale, faire front contre l’extrême droite !"

Contre l'extrême droite, la CGT propose aux travailleurs-ses de s’organiser dans tous les lieux de travail pour gagner sur nos revendications et met à votre disposition du matériel militant que vous pouvez retrouver en suivant ce lien.

Lire le communiqué de presse intersyndical 63

Lire le tract de l'UD Cgt 63

Action syndicale le 25 avril : pour en finir avec les mort-es et les bléssé-es au travail

Par négligence et dans une volonté de maximiser les profits, les employeurs-ses mettent de côté la question des conditions de travail, n'engagent aucune politique de prévention des risques professionnelles que le patronat considère comme trop coûteuse. Comme le résume la Confédération, "travail de malade, malade du travail"... Ces dégradations des conditions de travail et de l'organisation du travail conduisent un nombre grandissant de travailleuses et travailleurs à choisir la rupture conventionnelle plutôt que de continuer à se détruire au travail. 
 
Concernant la prévention, de l'aveu même du conseiller technique de l'ancienne première ministre Elisabeth Borne, "les entreprises ont des outils pour la prévention, mais peu les utilisent, seulement 40 % des entreprises ont des DUERP (document unique d’évaluation des risques professionnels) alors que c’est obligatoire".
 
Les réformes des instances représentatives des travailleuses et travailleurs (IRP) avec notamment la suppression des CHSCT est lourde de conséquences puisque les IRP n'ont plus la possibilité d'intervenir directement sur les outils de production. Le 28 avril a été choisi par l’Organisation Internationale du Travail pour rappeler au monde l’enjeu de la santé et la sécurité au travail et l’importance de la prévention des risques professionnels.
 
Dans le cadre de cette journée mondiale de la santé et de la sécurité au travail, l’Union Départementale CGT du Puy de Dôme organise un rassemblement et une conférence de presse le 25 avril 2024 à 11h00 devant la plaque Pax Labor dans le patio de l’Hôtel de Ville de Clermont-Ferrand. 

Pour la CGT, il faut se battre contre l'idée reçue, selon laquelle il y a des métiers à risques. Aucune fatalité, il faut créer les conditions d’une meilleure sécurité au travail et pour cela il faut de la volonté politique.

Négociations salariales, le compte n’y est pas ! Utilisons le 4 avril pour réclamer notre dû !

La semaine prochaine, c'est l'action sociale qui se mobilise à nouveau dans la continuité de la journée du 15 février dernier. Main dans la main, gouvernement et organisations patronales, détruisent, année après année, le secteur social, médico-social et psychiatrique. Les salarié-es et la population sont mises en danger, c'est une faute inexcusable du gouvernement et des pouvoirs publics. A l'image de ce qu'il s'est passé dans la métallurgie, le nouveau projet gouvernemental et patronal est la mise en place d'une Convention Collective Unique Étendue (CCUE) du social, médico-social et de la santé associative. Le constat sera sans appel, c'est l'ensemble des conquis et des droits qui  seront mis au rabais, tirant l'ensemble des salarié-es vers le bas et vers la précarité. Et comme si cela ne suffisait pas, le gouvernement fait le choix d’un grand plan d’austérité : 1 milliard d’économies sur ces secteurs (décret n°2024 du 21/02/24). 
 
Pour dénoncer cette cure d'austérité, le secteur de l'action sociale appelle à la grève et au rassemblement en intersyndicale (CGT - FO - SUD) devant la Préfecture de Clermont-Ferrand le 04 avril 2024 à 10h30. 
 
Les salaires sont la préoccupation première des salarié-es, amplifiée par la période d’inflation (hausse des prix de l’énergie, des produits du quotidien, factures ou des tickets de caisse qui s’envolent) et le gouvernement ne contraint en rien le patronat pour corriger. La Confédération a décidé de faire du 4 avril une journée de déploiement sur les salaires, en préparant des ciblages communs d’entreprises entre les unions départementales et les fédérations. 
 
L'Union Départementale CGT du Puy de Dôme et l'USD Cgt 63 appellent donc l'ensemble des professions, public et privé, à déposer des préavis de grève et à rejoindre le rassemblement devant la Préfecture de Clermont-Ferrand le 04 avril à partir de 10h30. 

08 mars 2024 : au travail, dans la vie, gagnons l'égalité réelle !

 

 

Le 8 mars est la journée internationale de lutte pour les droits des femmes, une journée de grève féministe de toutes et tous pour revendiquer et gagner l’égalité réelle au travail et dans la vie. 

C’est aussi une journée de solidarité avec les femmes du monde entier et de lutte contre les idées d'extrême droite sexistes et patriarcales. 

L'Union départementale CGT du Puy de Dôme appellent à rejoindre le rassemblement organisé par le collectif 08 mars départemental

à partir de 16h00 Place de Jaude à Clermont-Ferrand

Le 08, on arrête tout, toutes et tous

Pour gagner l’égalité réelle au travail comme dans la vie

Le 08 mars, toutes et tous en grève et en manifestation !

Lire le tract de l'UD Cgt 63

En 2024, la CGT du Puy de Dôme s'organise

 

Voeux 2024

 

L’Union Départementale Cgt du Puy de Dôme tient à vous souhaiter tous ses vœux et une très belle année 2024. Que cette année soit celle voyant aboutir en premier lieu la paix dans l’ensemble des régions du monde où sévissent des conflits armés qui meurtrissent les populations et font reculer les libertés fondamentales et les droits des travailleuses et travailleurs. 

Que cette année soit aussi celle où les consciences s’élèvent face à la montée de la peste brune et du populisme et que 2024 soit le début d’un recul signifiant de la propagation de leurs idées nauséabondes. Les élections européennes se profilent et notre CGT départementale se doit de proposer et mener des initiatives concrètes en direction des travailleuses et travailleurs pour faire prendre conscience que ces partis fascistes ne sont pas une solution mais un ennemi à combattre chaque jour. 

2024 doit aussi être l’année où se concrétisent de manière factuelle les revendications en termes de salaires, d’égalité professionnelle, de dignité au travail en assurant de meilleures conditions et garanties sur la santé au travail. Redonner du sens au travail reste toujours d’actualité et il nous faudra être encore plus au contact du monde du travail pour recenser les cahiers revendicatifs locaux.

Retrouvez en suivant ce lien les vœux de Sophie Binet, Secrétaire générale de la CGT, pour la nouvelle année 2024.