17 & 19 mai : GREVE NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE ET MANIFESTATION

Après un 12 mai qui a montré la détermination intacte des salariés avec leurs organisations syndicales, comme partout en France, l'intersyndicale du Puy de Dôme CGT, FO, Solidaires, FSU et UNEF appelle à la grève et aux manifestations :

 Mardi 17 et jeudi 19 mai,

rassemblement à 10h30,

place du 1er Mai à Clermont-Ferrand

télécharger le tract unitaire en noir et blanc

Le 49-3 bafoue la démocratie ! Alors que les 3/4 de la population rejettent la loi El Khomri, alors que la majorité des députés élus par le peuple la rejettent également, le gouvernement Valls, après avoir multiplié violences gratuites et répression des manifestations, veut passer en force.

Pour nous tou-te-s, c'est un choc ! Notre détermination à combattre cette loi ne s'en trouve que renforcée.

Plus que jamais, la mobilisation est à l'ordre du jour, d'autant que la reconductibilité des grèves est maintenant d'actualité à l'échelle nationale.

Manifestation de mardi 17 mai contre la loi travail

La manifestation unitaire du mardi 17 mai prendra l'itinéraire suivant :

  • Place du 1er mai à 10h30
  • Avenue de la République
  • Place des Carmes
  • Avenue d'Italie
  • Avenue Carnot
  • Avenue Mal Joffre
  • Rue Ballainvilliers
  • Boulevard Léon Malferyt
  • Rue Lagarlaye
  • Rue Gonod
  • Place de Jaude

Les prises de paroles et la fin de la manifestation se dérouleront devant la préfecture, Boulevard Desaix. Une audience a été demandée à Mme la Préfète en personne.

Par ailleurs, des distributions de tracts ont lieu aujourd'hui lundi à Maringues et d'autres se dérouleront demain mardi 17 au matin à différentes entrées de Clermont-Fd. 

Rendez-vous dès 6h30 : 

  • au carrefour des pistes
  • au rond point du Pourliat à Beaumont
  • au rond point du Brézet

D'autres points sont possibles, n'hésitez pas à nous les faire connaître à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., ainsi que vos besoins en tracts.

Le 49-3 bafoue la démocratie, retrait de la loi travail !

L'intersyndicale du Puy de Dôme : CGT, FO, Solidaires, FSU, UNEF, réunie ce matin, a validé l'appel à la Grève Interprofessionnelle Nationale :

Mardi  17 Mai et jeudi 19 Mai

manifestations à 10h30,

Place du 1er Mai à Clermont-Ferrand

 

Dès demain, jeudi 12 mai, nous diffuserons l'appel  aux salariés, jeunes et et retraités, pour réussir ces grèves, ces mobilisations et contribuer dans le Puy de Dôme, au retrait de la loi El Khomri.

Ce  tract peut-être imprimé, soit au verso du tract unitaire précédent, soit  soit forme de flyer A5, soit sous forme d'affiches A3.

C'en est trop ! Après avoir multiplié les violences gratuites et la répression des manifestations, le gouvernement, soumis au diktat de la finance et de Bruxelles, veut passer en force .

Il passe outre la majorité des députés élus par le peuple et méprise les salarié‑e‑s et leurs organisations syndicales, mobilisés depuis plus de deux mois.

Pour nos droits, pour la démocratie, refusons la régression, la précarité, l'injustice sociale !

C'est par la mobilisation de toutes et tous que nous allons gagner !

Loi travail et débat à l’assemblée : les outils d’un débat anti-démocratique

Depuis l’ouverture des débats à l’Assemblée nationale sur le projet de loi « Travail », nous assistons à l’enlisement du gouvernement, qui n’arrive pas à rassembler une majorité sur ce texte.

Le Gouvernement décide donc de passer en force. 

Le 9 mai 2016, lors de la 3ème journée de discussion sur le projet de loi, la ministre du Travail a décidé d’utiliser la technique dite des « votes bloqués », mise en place par l’article 44 alinéa 3 de la Constitution. L’article 44 al. 3 de la Constitution précise en effet que « Si le Gouvernement le demande, l'Assemblée saisie se prononce par un seul vote sur tout ou partie du texte en discussion en ne retenant que les amendements proposés ou acceptés par le Gouvernement. » Concrètement, cela signifie que le Gouvernement réserve les votes, c’est à dire empêche les députés de voter les amendements et les articles au fur et à mesure. Nous assistons donc à des débats sans vote, ce qui affaiblit considérablement le rôle de l’Assemblée nationale.

Lire la suite : Loi travail et débat à l’assemblée : les outils d’un débat anti-démocratique

Projet de loi travail : Amplifier la mobilisation face au déni de démocratie !

Communiqué CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL

Alors que les salarié-es, les jeunes, les privé-es emploi, les retraité-es sont mobilisés depuis plus de 2 mois pour le retrait du projet de loi travail et l’obtention de nouveaux droits, alors que l’opinion publique reste massivement opposée à ce texte, le gouvernement décide de passer en force en utilisant le 49.3. Inacceptable !

Ce sont les mobilisations qui ont contraint le gouvernement, à proposer des modifications au projet de loi pour tenter d’en minimiser les impacts. Le compte n’y est toujours pas !

Un code du travail par entreprise à l’opposé de la "hiérarchie des normes", élément protecteur et égalitaire, perdure dans le projet de loi. Scandaleux !

Lire la suite : Projet de loi travail : Amplifier la mobilisation face au déni de démocratie !

Loi Travail et 49-3 Le gouvernement affiche sa conception de la démocratie !

Depuis maintenant près de trois mois, une mobilisation exceptionnelle a pris racine en France pour combattre le projet de loi Travail et porter l’exigence de nouveaux droits sociaux pour les salariés.

Quelle est la réponse du gouvernement ? Le passage en force !

Ce projet de loi ne figurait pas dans le programme du candidat Hollande.

L’utilisation du 49-3 pour faire adopter une loi rejetée par plus de 70% de la population est inadmissible, une véritable honte ! Cette décision ne vient que s’ajouter à un processus antidémocratique depuis le début. Faut-il rappeler la non consultation des organisations syndicales avant l’écriture du texte, les rencontres éclair avec la Ministre du travail, le blocage des votes à l’Assemblée nationale ?

Les salariés sont méprisés, les citoyens bafoués et leurs représentants ignorés.

La CGT condamne ce déni de démocratie et la brutalité affichée par le gouvernement.

Elle poursuivra et amplifiera la mobilisation et appelle tous les salariés à s’inscrire dans le mouvement, se réunir en assemblées générales pour décider ensemble la poursuite de la mobilisation jusqu’au retrait et pour un code du travail 
du XXIème siècle.

Plus que jamais, l’urgence est à la mobilisation.

Montreuil, le 10 mai 2016.

Les 12 et 17 mai : contre la loi travail, amplifions la mobilisation !

Alors que le débat parlementaire bat son plein, rien n'est joué. Le gouvernement peine à rassembler une majorité de député-e-s pour valider son projet de loi.

Il faut dire qu'avec toutes les mobilisations, manifestations et interpellations qui ont été multipliées depuis 2 mois, plus aucun parlementaire ne peut prétendre ignorer nos arguments contre cette entreprise de démantèlement des droits des salariés.

Alors, pour continuer à peser sur les décisions  à venir, nous  devons maintenir la pression.

L'intersyndicale du Puy de Dôme CGT, FO, Solidaire, FSU, UNEF a décidé de faire du 12 mai, une journée de déploiemenent unitaire.

A cette occasion, un tract unitaire sera diffusé massivement et indiquera notamment la date du mardi 17 mai, comme prochaine occasion de mobilisation massive.

Au dos de ce tract, il est recommandé à tous les syndicats d'écrire leurs propres appels, propres à toucher les salarié-e-s de leurs secteurs, entreprises et services, en tenant compte de leurs situations spécifiques.

L'UD CGT 63 appelle tous les syndicats CGT du Puy de Dôme  à se rapprocher de leur Union Locale pour s'inscrire dans la diffusion du 12 mai et à faire remonter à l'Union départementale, toute information sur leurs initiatives et leurs appels.

Dernière minute : L'intersyndicale départementale se réunit ce mercredi matin 11 mai, le tract unitaire sera complété d'une nouvelle expression à son issue.

Télécharger le tract unitaire du  12 mai 2016